Comment devenir aide soignante libérale ?

aide soignante libéraleExercer en tant qu’aide soignante dans une institution sanitaire et sociale d’envergure n’est pas la seule façon d’exploiter les acquis d’une formation d’aide soignante. Pour différentes raisons, un bon nombre d’aides soignantes cherchent à investir dans la profession libérale.

Travailler en toute indépendance lorsque l’on maîtrise les différentes exigences du métier est en effet l’une des meilleures façons de gagner de l’argent sans trop se stresser.

Cependant, le taux de la concurrence dans la profession libérale sanitaire n’est pas négligeable. Ce facteur rend souvent difficile l’accès au métier indépendant pour les aides soignants. Mais rien n’est perdu, il faut retenir quelques règles précieuses pour devenir aide soignante indépendante.

Ce que la loi en dit

ce que la loi en ditLes aides soignants se sont battus depuis 1993 pour l’obtention d’un permis d’exercer le métier en libéral. Dix ans après le refus de l’assemblé national, une relance a été faite, car de nombreux aides soignants souhaitent continuer à gagner un salaire correct tout en travaillant d’une façon indépendante.

En 2008, la demande pour la création du statut d’aide-soignant libéral a une fois de plus été lancée. Après une longue attente, le texte n’a toujours pas été approuvé. En 2014 l’approbation a été grandement attendue, mais il n’en était rien. Une aide soignante ne peut toujours pas travailler en son compte.

Aujourd’hui, après avoir exploré les diverses possibilités d’exercer ce métier d’une manière libérale ; de nombreux aides-soignants s’accordent le statut d’auto-entrepreneur. Donc, même si le projet de loi n’a pas été voté, il est possible de bien gagner sa vie en exerçant le métier d’aide soignante libéral.

Ce que vous pouvez faire

ce que vous pouvez faireComment devenir aide soignante indépendante si la loi ne l’autorise pas ? La réponse est simple, orientez-vous vers le métier d’aide à la personne. Cette généralisation de votre spécialisation vous permettra de travailler en toute liberté. Mais il faut bien le préciser, il sera surtout question d’aide à la personne pour les séniors et pour les personnes handicapées.

Rappelons-le, ces deux catégories de la population peuvent obtenir une prise en charge venant du Conseil Général. Ce système facilitera grandement la rémunération de l’aide à domicile. Toutefois, pour pouvoir prétendre à ce poste libéral socio-sanitaire, la maîtrise des modules de la formation d’aide soignante est nécessaire.

En outre, vous pouvez créer une entreprise regroupant des aides-soignantes, mais pour cela, il faudra obtenir un agrément de service à la personne. Pour pouvoir prétendre à cet agrément, vous devez commencer par remplir les conditions demandées par le cahier des charges.

Devenir l’employé de son client

Devenir l’employé de son clientComme vous êtes une aide à la personne agréée, vous pouvez travailler à votre compte en vous déplaçant tous les jours chez votre client. Le client prendra la place de votre employeur et comme il est bénéficiaire de certaines allocations sanitaires et sociales, il va devoir vous déclarer tel un employé officiel. Votre client paiera de ce fait vos cotisations sociales et votre salaire sur une base mensuelle. Pour marquer son engagement d’employeur, il aura à vous délivrer un bulletin de salaire.

Devenir mandataire

Travailler comme aide soignanteDevenir mandataire mandataire pour une structure agréée vous permettra également de jouir d’un statut de travailleur indépendant. Cette structure pourrait être un organisme spécialisé dans le service à la personne.

En travaillant en tant que mandataire, vous allez bénéficier d’un bon salaire et d’une cotisation sociale. Ce sera auprès de la structure agréée que vous enverrez vos factures mensuelles.

Créer une société

Créer une sociétéIl est aussi possible de créer sa propre société pour devenir aide-soignante indépendante. Vous auriez le choix entre la création d’une entreprise individuelle, d’une SARL, d’une EURL, d’une SAS ou d’une SASU.

Cependant, pour concrétiser ce but, il faudra penser à investir un petit somme d’argent. Il faudra également obtenir un agrément.

Comment obtenir l’agrément ?

Pour obtenir l’agrément qui vous permettra de créer votre entreprise, vous allez devoir envoyer une demande à la DIRRECTE. Cette demande sera composée des éléments qui suivent :

  • Raison sociale de l’entrepreneur avec son adresse,
  • Adresse du lieu d’exercice,
  • Indication du département où sera exercée l’activité,
  • Nature des services proposés,
  • Clients cibles.

Voici la liste des dossiers qu’il faudra joindre à la demande :

  • Extrait du RCS ou d’un document équivalent,
  • Preuve attestant la qualité des prestations fournies,
  • Document d’information fiscale pour les clients,
  • Document d’information fiscale à viser à la statistique,
  • Liste des sous-traitants.

L’agrément attend un avis favorable durant les trois mois qui suivent la réception des dossiers. Son acceptation sera publiée au recueil des actes administratifs de la préfecture avec une communication à l’Agence nationale des services à la personne et à l’URSSAF. Cet agrément n’est valable que pendant cinq ans, vous allez devoir le renouveler après ce délai pour pouvoir continuer à travailler en toute indépendance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *